Réunion GEM 01

vendredi 29 avril

Drom, dans la classe de Sylvain

Présents :

Hélène : CM1 CM2 à Feillens

Kevin : cycle 3 aux Neyrolles

Solène : CP CE1 Brénod

Laurent : IMPRO (15 19 ans) à Hauteville

Valérie : C3 à Illiat

Laure : remplaçante en Bresse

Clotilde : cycle 1 à Aranc

Jean-Marc : professeur de mathématiques à Bourg-en-Bresse

Chantal : CP CE1 à Simandre

Bérengère : MS GS à Marboz

Isabelle : C3 à Champagne en Valromey

Sylvain : classe unique élémenyaire à Drom

Sébastien : T1 à Lagnieu

ODJ :

– échanges d’infos

– visionnage d’un documentaire suivi d’un débat :

“C’est d’apprendre qui est sacré” de Delphine Pinson

1- intervention de Valérie aux journées départementales :

Dans le cadre de ces journées, son inspecteur J-B Alacaras, I.E.N. de Jassans Riottier, avait demandé à Valérie de bien vouloir présenter la démarche de pédagogie coopérative mise en place dans sa classe de cycle 3. Une vingtaine de personnes ont assisté à sa présentation qui a duré une heure.

2- Congrès I.C.E.M. 2017

La commission 01 pour la préparation du congrès 2017 de l’ICEM (Isabelle, Solène, Kévin, Justine) a créé une association : un collège solidaire où tous sont responsables (pas de bureau).

  • le lieu est défini : GRENOBLE, campus Saint-Martin d’Hères

  • 3ème semaine du mois d’août 2017

Pour leur prochaine réunion qui aura lieu le premier week-end de juillet à Vaux-en-Velin et qui réunira les commissions de tous les départements concernés par l’organisation du congrès (soit 01, 07, 21, 26, 38, 42, 69, 71), la commission a besoin de l’avis du groupe sur plusieurs points :

  • thème du congrès, si on est d’accord pour qu’il y en ait un.

    Propositions discutées : un pas de côté, un système vivant, école de la vie, la vie dans l’école, la vie est, apprendre librement pour une école de la vie.

  • Journal, s’il y en a un.

    Le journal semble bien pour les nouveaux, les participants conservent une trace

    mais qui remet véritablement le nez dedans ? Et pour quoi ? Investissement lourd

    car conçu durant les nuits.

    Quotidien ?

    Forme : Papier (700 participants, 4 journées) ? Numérique ? Type pagette ? Oral (type criée) ?

    Contenu : CR ateliers ? Présentation concise des intervenants ? Recueil de réflexions ? Opinion (type pensée en marche) ?

  • Savoir qui sera présent aux quatre journées du congrès ?

    Sur qui compter également deux jours avant, deux jours après, pour aider à l’installation et au fléchage ainsi qu’au rangement.

  • Savoir qui est intéressé par les commissions :

    presse, communication, stands extérieurs, relation intervenants, exposants…

    restauration alimentation, si elle est possible en-dehors du CROUS (en cours)

  • Année 2016-2017 : arts visuels et ateliers fabrication dans nos classes, penser exposition congrès ! (atelier menuiserie IME pour des lettres utiles aux panneaux de fléchage ? Penser un pictogramme présent sur tous les affichages du congrès)

3- Finances

Rappel abonnements ICEM national (calés sur l’année civile).

4- Bricolage

Nous réunir pour bricoler, fabriquer des outils, jeux, concevoir, fabriquer reste d’actualité pour l’année prochaine.

Lors de l’AG de rentrée, les intéressés trouvent un week-end dans l’automne pour ce faire.

5- E.S.P.E.

– Hélène relance pour la proposition du G.E.M. qui était d’accueillir des T1 dans nos classes.

– Corinne Terrisse (O.C.C.E.) propose à Valérie de participer à ses côtés à une animation au plan

de formation intitulée “Démarrer une classe coopérative”.

6- Pagettes

Il est temps de gagner en autonomie pour pouvoir maintenir le site des pagettes. Sylvain va essayer de se former (aide de Philippe ?) pour conserver le site et ne pas obliger toutes les classes concernées à basculer sur Arbustes.net à la rentrée de septembre.

7- Prochaines rencontres

vendredi 20 mai : chez Valérie à Illiat (cycle 3)

1er juillet : lac Genin

————————————————————–

Après le repas et ces échanges hors-pratiques, nous visionnons le documentaire :

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/02/16022016Article635912040999328196.aspx

C’est d’apprendre qui est sacré ! Dans les premiers pas d’une classe Freinet

http://cestdapprendrequiestsacre-lefilm.com/fr/Accueil/

Le documentaire donne à voir le premier mois de l’année scolaire dans une classe de CM1 CM2. Dans l’école, une seule classe (R.P.I.).

Nos échanges portent sur des points précis du fonctionnement des plans de travail, de la possibilité de rendre compte des progrès des enfants, le niveau sonore. Nous faisons un parallèle avec l’outil PIDAPI pour celles et ceux qui le connaissent, voire l’utilisent.

Ce système avec des fiches de travail évolutives et toutes conçues par l’enseignant laissent-elles suffisamment de place aux projets des enfants et le système permet-il suffisamment à la vie des enfants de rentrer en classe ?

– Oui, les fiches de travail du plan de travail proposent des activités en lien direct avec leur environnement, les espaces familiers de l’école, encouragent les manipulations, le recours aux outils d’aide. De plus, du Quoi De Neuf (très exploité) naissent nombre de recherches documentaires, et les enfants ont leurs propres défis pour étudier les notions d’histoire, géograhie, sciences, histoire des arts.

– Non, d’autres parmi nous recherchent un système plus ouvert sur la vie des enfants.

Vous trouverez ici les outils développés par Michel Duckit:

http://jdye.free.fr/spip/spip.php?article35

Nous reconnaissons à ce documentaire le gros avantage de présenter clairement ce qu’est la pédagogie Freinet : aux parents, aux enfants même, aux enseignants qui la connaissent déjà, aux enseignants qui ne la pratiquent pas, aux stagiaires. A ce titre, il nous paraît un support aidant et un reportage à diffuser largement !

Eclairants également les compléments du DVD :

– Michel Duckit (l’enseignant) revient en détails sur le fonctionnement du plan de travail

– la réalisatrice revient sur l’exploitation des 3 exemples du Quoi De Neuf

– la réalisatrice interviewe Philippe Meirieu : le multi-niveaux (au-delà du double-niveaux),

les pratiques Freinet aujourd’hui, en France la non-considération des pédagogues

– la parole aux enfants (ce qu’ils aiment)